5 conseils pour être positif et ne plus s’auto-saboter ☺

Défi 30 jours = 30 conseils – Jour 1#

Être à la recherche de positivité vous semble être une bonne idée pour voir la vie sous un autre angle…
Je partage votre avis.
Cependant être toujours positif n’est pas chose aisée.
À vrai dire, c’est plus facile à dire qu’à faire.
Je vais vous donner quelques astuces.


Être positif équivaut simplement à ne pas être négatif.
Oui, je sais… je n’ai rien dit en disant cela.
Mais en décortiquant bien cette phrase, vous vous rendez compte qu’elle parle d’elle-même.
NE PLUS ETRE NEGATIF.

Pour être positif, vous devez penser positif et cesser les pensées négatives.
Prenons le cas de Laura, l’une de mes connaissances. Voici une partie d’une discussion que nous avons eu récemment.

La discussion entre Laura et moi.
Ses pensées l'empêche d'être positive.
Les pensées négatives de Laura, l’empêche d’avancer.

Laura est au chômage et souhaite créer son entreprise. Elle pense que si son entreprise ne fonctionne pas, elle aura perdu du temps, de l’argent et bien d’autres choses auxquelles elle tient. Laura se met en tête, que créer une entreprise est trop risqué. Elle se répète tous les jours que c’est un énorme risque, elle pense que sa famille sera déçue d’elle si elle échoue. A force de se répéter que c’est un gros risque, Laura donne à son cerveau la possibilité de ne pas y arriver.

Conseil numéro 1 : pensez positif

Le négatif entraîne le négatif. Pensez positif, vous serez davantage motivé à atteindre vos objectifs. Quel que soit le résultat, vous serez fier des efforts fournis. 🚀🤩


Je vous raconte maintenant, l’histoire d’Amir, l’un de mes collaborateurs.
Amir est entrepreneur depuis plusieurs années. Aucun souci de clientèle, ses clients sont réguliers, son chiffre d’affaires est constant. Sa fille de 17 ans lui conseille de créer une page sur les réseaux sociaux pour développer son entreprise. Amir refuse, il interpelle sa fille sur le fait que ce n’est pas de sa génération. Il pense qu’il ne saurait pas s’en occuper. Il ne veut pas doubler sa charge de travail. Amir décide de ne rien changer à son organisation.

Conseil numéro 2 : renseignez-vous

Les années passent et le monde évolue. Il est nécessaire de suivre les évolutions pour observer une croissance des résultats. Prenez le temps de vous renseigner afin de connaître la meilleure façon de procéder en fonction de votre âge et de vos contraintes.


Conseil numéro 3 : questionnement

Posez-vous les bonnes questions.
Que souhaitez-vous ? De quoi avez-vous besoin pour être épanoui ?
Si les réponses à ces questions vous semblent cohérentes, foncer et cesser de vous auto-saboter avec des pensées négatives.

Les pensées négatives sont attachées à notre mental. Elles sont le fruit de nos expériences ou celles de notre entourage. Nous cultivons les craintes des autres et les nourrissons. Parfois, nous n’avons jamais été confrontés à une situation, pourtant celle-ci nous terrorise. Involontairement, nos proches nous gâtent.


Conseil numéro 4 : votre entourage

Choisissez votre entourage.
Je ne vous dis pas de vous séparer de tous ceux qui sont pessimistes, juste de vous en protéger.
La nuance est là.
L’un de vos collaborateurs est constamment dans la plainte et dans la peur. Prenez du recul, n’alimentez pas ses craintes. Au contraire, apportez-lui votre positive attitude. Rassurez-le, démontrez-lui par A+B qu’il n’a aucune raison d’avoir peur. Si sa peur est fondée, dites-lui ceci :
« C’est normal d’avoir peur, je te comprends tout à fait, à ta place, j’aurais eu peur également. »
En disant ces mots, vous lui montrez que vous le comprenez, vous lui montrez en même temps votre vulnérabilité, il sera rassuré de voir que vous aussi, vous êtes un humain. Bien sûr, il s’agit de le penser sincèrement.
Poursuivez avec ceci :
« Tout se passera bien, ne t’en fait pas. Quoiqu’il arrive, je suis là avec toi et je serais toujours là pour te soutenir. »

En le rassurant, vous éloignerez ses pensées négatives et elles ne viendront pas non plus vous persécuter.

Libéréééé, délivréééé

Conseil numéro 5 : prenez le contrôle

Je vous donne une dernière astuce pour contrôler vos pensées et vos craintes.
Imaginons que vous devez surmonter une épreuve…
Vous paniquez ou vous êtes anxieux, répondez à ces questions.

  1. De quoi avez-vous peur ?
  2. Pourquoi avez-vous peur à ce point ?
  3. Que se passera-t-il si vous échouez ?
  4. Regarder quelques années en arrière, avez vous une peur similaire ?
  5. Que fût le résultat ?
  6. Est-ce que ça valait la peine d’alimenter toutes ces peurs ?
  7. Ensuite, visualisez-vous quelques jours plus tard, en ayant réussi votre épreuve, comment vous sentez vous ?
  8. N’est-il pas préférable de ressentir cette émotion de joie et de satisfaction plutôt ?
  9. Si votre réponse est non, recommencer les questions jusqu’à ce que votre réponse soit un oui.


Je conclus en vous disant de foncer, c’est totalement normal d’avoir peur. Cependant, ne vous laisser pas atteindre par votre mental. Ce ne sont pas vos peurs qui vous dirigent.
C’est à vous de contrôler vos peurs.
Ne vous transformez pas en quelqu’un de pessimiste. Rester positif, quelle que soit la difficulté, les solutions viendront directement à vous.
Prenez le temps de repérer toutes les bonnes choses qui viennent à vous. Noter les pour les relire plus tard.

Pratiquer !
A très vite,
Florianne

Retrouvez juste ici 👉 le principe du défi.

Si vous avez aimé l'article, je vous invite à le partager :)